| Formation |

J’ai deux métiers : coach et formateur. Ces métiers sont complémentaires et répondent au même objectif : aider à être en phase avec soi et à surmonter ses freins pour avancer dans la bonne direction.

En termes de formation, j’interviens au sein des grandes écoles et universités pour répondre aux besoins d’accompagnement des étudiants auxquels les écoles ne répondent pas aujourd’hui.

> Trois champs d’intervention
trait
J’accompagne les étudiants pour les aider à :

  • Acquérir les compétences transverses nécessaires à leur future carrière (intelligence émotionnelle, créativité, empathie, …)
  • Mieux se connaître (en termes de personnalité, compétences, valeurs …) pour donner du sens à leur projet professionnel
  • Surmonter les freins psychologiques rencontrés lors de leurs études (gestion du stress, confiance en soi, croyances limitantes, procrastination …)

> Le monde du travail évolue et appelle de nouvelles compétences
trait
Pas besoin d’être un expert en économie pour constater que le monde du travail évolue profondément et rapidement. Au siècle dernier, les machines ont progressivement remplacé la main de l’homme. Au XXIème siècle, les nouvelles technologies commencent à remplacer son cerveau. Résultat : les compétences purement intellectuelles et techniques sont de moins en moins déterminantes. Les emplois d’aujourd’hui et de demain nécessitent d’autres compétences que nos écoles n’enseignent pas ou quasiment pas.

> Aider l’étudiant à donner du sens à son projet
trait
Encore plus que leurs aînés, les jeunes générations sont sensibles à la question du sens. Et elles ont raison !  C’est en ayant acquis une bonne connaissance de lui-même que l’étudiant sera mieux à même de faire les bons choix en termes de spécialisation d’études, de stage, ou de futur métier. Et un étudiant qui se sent « en phase » avec son projet a de grandes chances d’être plus motivé, efficace, et épanoui dans ses études. Un état d’esprit qui influencera largement son insertion et sa stabilité professionnelles futures.

> Un enjeu pour les écoles
trait
Délivrer un savoir théorique et technique très pointu est aujourd’hui insuffisant. Les étudiants ont aussi besoin :

  • D’être formés aux « soft skills », ces compétences relationnelles et transverses qui sont de l’ordre du savoir-être plus que du savoir-faire
  • De progresser en termes de connaissance de soi et de développement personnel

Il y a là un double-enjeu pour les écoles, pour qui il est essentiel de rester en phase avec les évolutions du monde du travail, mais aussi d’innover dans leur cursus pour gagner en attractivité et se distinguer dans un marché de la formation fortement concurrentiel.